Le CRILAN (Comité de Réflexion, d’Information et de Lutte Anti-Nucléaire) est né en 1980 de la construction des deux réacteurs nucléaires de Flamanville (Manche), du développement du centre de retraitement de la Hague, du Centre de Stockage Manche (ANDRA) et de l’Arsenal de Cherbourg.

Réfléchir, informer, organiser la lutte contre le nucléaire et toutes les pollutions restent ses buts encore aujourd’hui.


HIER, LE CRILAN
a assumé la continuité du Comité régional d’Information et de lutte anti-nucléaire de Basse-Normandie, créé en 1975. Pour ce faire,

  • a organisé des expositions, des débats, des rassemblements sur le terrain à Flamanville et dans le Cotentin depuis plus de 30 ans.
  • a été à l’origine de la création du Groupement foncier agricole des falaises (G.F.A) en 1976, pour permettre aux propriétaires menacés d’expropriation de résister collectivement.
  • a été l’instigateur et l’organisateur de l’occupation du site durant tout le mois de février 1977 afin de tenter d’empêcher le début de travaux illégaux et celui de manifestations de masse (entre 5000 et 10000 manifestants), contre l’implantation de la centrale de Flamanville (fin des années 70), contre les rejets de l’usine de retraitement de COGEMA-La Hague, de l’arrivée des déchets étrangers, du départ du plutonium pour le Japon, dans les années 80 et 90.
  • a veillé à la légalité des décisions prises, au respect des lois et a entamé souvent des luttes juridiques qui ont mis en lumière les agissements des exploitants et lui ont permis d’avoir accès à des dossiers sensibles. Il a obtenu, entre autres, le sursis à exécution du premier permis de construire de Flamanville (78), le sursis à exécution du recouvrement du Centre de Stockage Manche (1995).
  • sa plainte contre COGEMA pour stockage illégal de déchets radioactifs a abouti en janvier 1999 à la mise en examen de cette dernière pour mise en danger de la vie d’autrui mais un non lieu a été prononcé à l’automne 2002, 10 ans après le dépôt de la plainte ( !)
  • a apporté une aide juridique à des travailleurs intérimaires victimes du nucléaire.
Aujourd’hui le CRILAN
  • continue de s’opposer au retraitement-extraction de plutonium d’AREVA NC.
  • prend ponctuellement sa part dans les manifestations contre les arrivées de combustibles irradiés et de déchets vers la Hague, aucune région ne méritant d’être la poubelle nucléaire de la Planète. Il milite pour les rejets zéro et propose l’immobilisation du plutonium déjà extrait ou détraitement. (Brochure disponible sur la question) ; l’arrêt du retraitement ne signifie pas la fermeture de l’usine de la Hague.
  • s’oppose au réacteur nucléaire EPR dont la construction vient d’être décidée à Flamanville. Il a été le coordinateur du collectif régional, créé en 2004 et à ce titre a été l’un des organisateurs de la manifestation de Pâques 2006, à Cherbourg (25000 manifestants).
  • participe à l’information sur les énergies renouvelables et publie un CRILAN INFORMATION (4 par an).
  • est représenté dans les commissions d’information des installations nucléaires Nord Cotentin: centrale de Flamanville, Centre de stockage de déchets de la Manche ( CSM-ANDRA), d'AREVA-La Hague, arsenal de Cherbourg.
( Merci à Matthieu B. )